Le Réseau De Jean-Claude

Présentation :


Présentation

Jean-Claude Menchior, 61 ans, "ferrovipathe" bien avant la création du club en décembre 1979, nous présente son réseau. Au club, il est un des derniers membres fondateurs repris dans les statuts de l'ALAF.

Les photos

Ici vous trouverez un petit reportage montrant le transport, le montage et le démontage de son réseau.                                     Plus de Photos...

Interview


A quand remonte ta passion pour le train miniature ?
J'ai commencé au milieu des années 70, le 1er essai ferroviaire était une planche d'étagère de 30 cm de large sur +/- 2,50m de long. J'avais installé ce « miniréseau » dans ma chambre.
Ce n'est qu'en 1979, le 15 août, lors des festivités bien connues, que j'ai pu admirer le réseau de D. Piron, appelé ensuite le réseau d'Angleur bien connu des membres de notre club. Il était exposé, si mes souvenirs sont bons, dans un chapiteau place de l'Yser. Lors de cette « expo », des feuillets d'invitation aux amateurs fixaient rendez-vous au café Tchanches en Outremeuse. Ces rendez-vous avaient pour but de se faire rencontrer les amateurs de train miniature de la région liégeoise. Après plusieurs réunions, la dernière était destinée à la rédaction des statuts officiels afin de créer le club de l'ALAF. Beaucoup de membres encore présents y étaient (Alphonse, Albert, etc.). Pour officialiser la création du club, il fallait 20 signatures et c'est à la demande d'un ancien que les jeunes, dont je faisais partie, ont signé ces statuts : l'ALAF asbl était ainsi créée.

Quand as-tu commencé la construction de modules ?
J'ai d'abord commencé par des petits modules (vers 1980). Pour m'exercer à la pose des voies et au ballastage, j'en ai d'abord réalisé un petit  sur un bloc de bois.
Constatant que le résultat n'était pas trop mauvais, je l'ai gardé et décoré. J'ai ensuite participé à la création du réseau modulaire exposé en avril 1981 au palais d'exposition de Coronmeuse, dans le cadre du salon des arts ménagers et du bricolage. Ce réseau, à voie unique, a été assemblé totalement ... le soir précédant l'ouverture du dit salon et a fonctionné ce même jour pour la toute première fois !!! Pour ceux qui sont au club actuellement, deux vestiges de ce réseau sont encore visibles sur la partie « VOROUX » de l'actuel. Vous ne voyez pas ? Il s'agit, du château et de la partie la plus amusante du réseau. Vous ne voyez toujours pas ? Vous donnez votre langue au chat ? En fait, c'est la gare d'HOUT SI PLOU et ses dépendances, la scierie et le ferrailleur. La gare vicinale, quant à elle, n'est apparue que bien plus tard. Ensuite j'ai réalisé de petits modules statiques que j'ai exposés au club de Jemeppe-sur-Meuse entre 1981 et 1985. 
Pour les 10 ans du club, un concours a été organisé et, avec l'aide Yvan Nihoul, j'ai construit sur base des normes Fébelrail un ensemble de quatre modules en L. Après plusieurs expositions avec ces modules statiques, je me suis décidé à construire mon 1er réseau sur base des 1er modules dont j'ai parlé ci-dessus (1994 -1995). Ce n'est que quelques années plus tard que j'ai transformé ce miniréseau en un réseau plus grand. Ce 1er réseau était trop petit et le train à peine sorti du tunnel rentrait déjà dans l'autre. C'est en France, dans une exposition, que j'ai vu un grand réseau visible et décoré des 2 côtés qui m'a inspiré. Mais vu la complexité d'un point de vue roulement, j'ai opté pour celui que vous connaissez.
Du 1er miniréseau, il ne reste que les 2 modules de la gare qui, de voie unique et de croisement, sont devenus à double voie et de passage. A l'opposé de la gare, j'ai créé un faisceau pour les trains de marchandises.

Ton réseau a une particularité, laquelle ?
Le grand réseau, tout comme le petit auparavant, dispose d'origine de la caténaire (maintenant type belge). Une fierté et une rareté dans les expositions, car contrairement à beaucoup d'autres, je roule pantographe levé frottant bien évidemment sur la caténaire. Petite anecdote qui est survenue lors de la dernière expo de Ciney : un visiteur s'est montré fort intéressé par cette caténaire et il en a pris plusieurs photos pour montrer à ses « élèves ». En effet, ce visiteur donne des formations aux ouvriers qui travaillent sur de la vraie caténaire et il a été bluffé par le réalisme de la reproduction sur mon réseau. Il m'a en plus donné quelques conseils pour encore améliorer le réalisme (par exemple, relier la caténaire à la sous-station). 
Le réseau de Jean-Claude, vous ne pourrez pas venir le voir chez lui : en effet, il n'y a pas assez de place pour le monter. Si vous voulez l'admirer, c'est en expo qu'il faut venir. Avec le team expo (son fils Jean-Christophe, Xavier, Eric, Jean-François et Patrick dit Ponpon), il s'est déplacé dans de nombreuses expositions en Belgique, en France et au début 2010 aux Pays-Bas à Houten. Vous pouvez consulter dans la rubrique News Team Expo les prochaines sorties du réseau. Vous pouvez ainsi constater que ce réseau a déjà beaucoup voyagé. (NDLR : avec parfois de petits ou gros ennuis, mais vous demanderez au team expo, il se fera un plaisir de vous les raconter).

Cliquer sur la photo pour ouvrir le diaporama.

Cliquer sur la photo pour ouvrir le diaporama.
Cliquer sur la photo pour ouvrir le diaporama.

Au Team Expo On roule avec...